Thyroïde ! On vous mène en bateau !

Thyroïde : l’analyse de sang qu’on vous prescrit n’est PAS la bonne

Vos cheveux sont-ils secs comme du foin ? Quand vous vous regardez dans le miroir, les extrémités de vos sourcils sont-elles en train de disparaître ? Avez-vous gagné du poids sans raison ? Avez-vous du mal à sortir de votre lit le matin ? Êtes-vous ralenti physiquement ? Êtes-vous démoralisé, voire déprimé ? Sans envie de travailler ni de réfléchir ? Avez-vous la peau sèche, les yeux gonflés, de la constipation, un taux élevé de cholestérol ?
Si vous avez répondu oui à plusieurs de ces questions, vous pourriez faire partie des millions de personnes malades de la thyroïde sans le savoir.

Un diagnostic absurde

L’encyclopédie médicale grand public « Santé Médecine » indique que les valeurs « normales» de TSH (l’hormone qui stimule la thyroïde) « sont comprises entre environ 0,15 et 5 mUI/L. [1] » Si vous faites le calcul, cela correspond à un multiple de 1 à 33 entre la valeur « normale basse » et la valeur « normale haute » de TSH !!! Ce qui est ridicule.
Imaginez qu’on soit en train de parler de la cuisson d’un gâteau et que, sur la recette, il soit écrit : « La bonne température du four est comprise entre environ 30 ° et 1000 °C. » Vous en déduiriez que votre livre a été écrit par un fou, ou qu’il y a une faute de frappe. C’est pourtant sur des indications aussi absurdes que se basent de nombreux médecins pour traiter ou non leurs patients de la thyroïde… Et leur dire qu’ils sont guéris, alors que les pauvres continuent de souffrir, de mal dormir, etc.

Une histoire vraie
Deux patientes viennent chercher leurs résultats d’analyse au laboratoire parce qu’elles se plaignent de fatigue et autres symptômes d’hypothyroïdie. L’une lit sur sa feuille qu’elle est à 0,15 de THS, l’autre qu’elle est à 5. Le médecin qui ne se pose pas de question lit les résultats, et les renvoie toutes les deux chez elles en leur disant que leurs valeurs sont « normales »… alors que l’une est 33 fois supérieure à l’autre !
C’est comme ça que ça marche, aujourd’hui…
Autrement dit, si vous pensez avoir des problèmes de thyroïde, à moins d’avoir un excellent médecin qui s’intéresse à fond à votre cas, vous n’avez pas d’autre choix que d’essayer de comprendre par vous-même ce qu’il faut faire.

One Comment On “Thyroïde ! On vous mène en bateau !”

  1. Tout endocrino un minimum compétent (et il en existe aussi de très incompétents évidemment) sait bien cela. Le mien me l’a encore expliqué hier. Les valeurs de références employées comme « normes de laboratoire » ne sont que des moyennes. Lorsque l’on interroge un échantillon suffisamment vaste de la population, les TSH de ces personnes seront en moyenne comprises entre 0,15 et 5. Tout endocrino digne de ce nom sait aussi que chaque personne possède sa valeur de référence, qui n’est pas celle du voisin. Bref, l’histoire de ces deux patientes est bien triste, mais elles sont tout simplement tombées sur un mauvais médecin. Il en existe malheureusement dans toutes les disciplines.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *